balintawak  france 
 Blade  chapter  /  rhône- alpes
 
 

Contact : Pascal  06 24 05 52 68

                pascalwasson@yahoo.fr


https://www.facebook.com/Nickelstick-Balintawak-Eskrima-France-367019620054798/home?ref=page_internal


https://www.facebook.com/bladechapter.nickelstick


http://www.nickelstickeskrima.com/home.htm



Le club ARNISESKRIMA enseigne les arts martiaux Philippins et en particulier le style BALINTAWAK.

L’école représente officiellement le style Nickelstick Balintawak Eskrima et enseigne suivant la méthode et la progression de G.Master Nicomedes ELIZAR mais inclus également une synthèse provenant de mon propre passif martial ainsi que de mon vécu professionnel.

Le BALINTAWAK est un système de combat rapproché spécialisé au simple bâton court (70cm environ), il inclus également les armes blanches et le travail mains nues.

Les formes de corps sont identiques avec ou sans armes

Fluide et rapide avec économie de mouvements, ce style est fait pour le combat.

La méthode de progression est très bien structurée, elle est basée sur 12 attaques et défenses de base, divers drills (exercices) comprenant des groupes de travail, les groupes sont des attaques et des contres codifiés.

Tout ceci permet à l’étudiant d’améliorer son système de défense/attaque, ses réflexes, vitesse, puissance et fluidité.


les 12 attaques de base

Frappes 1 et 2 à la tête (tempes gauche et droite ou machoire)

Frappes 3 et 4 aux coudes droit et gauche ou aux côtes

Frappe 5 pique au plexus solaire

Frappes 6 et 7 piques aux épaules droite et gauche

Frappes 8 et 9 aux genoux gauche et droit

Frappes 10 et 11 piques aux yeux droit et gauche

Frappe 12 verticale à la tête (similaire à un coup de poing direct)


Contre ces 12 attaques l’élève apprendra les 12 défenses, une fois les défenses intégrées dans l’ordre, celles ci seront délivrées dans un ordre aléatoire de plus en plus rapidement, ceci ayant pour but d’optimiser le système réflèxe de l’élève sur une multitude d’attaques.


Les groupes (chacun a un travail bien spécifique).

Groupe 1 : Attaque/Défense avec utilisation de la main gauche pour saisir, soulever, dégager, pousser, tirer, contrôler, se protéger ainsi que la mise en oeuvre de diverses formes d’attaques et de bouger de corps.

Groupe 2 : Attaque/Défense sur punyo ou pok pok (talon du bâton) et travail de divers blocages, parades et esquives.

Groupe 3 : Attaque/Défense sur des piques et travail de corps.

Groupe 4 : Attaque/Défense sur les abanicos  (frappes en éventail).

Groupe 5 : Attaque/Défense sur coups de poings.

Groupe 6 : Attaque/Défense sur coups de coudes et de tête.

Groupe 7 : Attaque/Défense sur coups de pieds et balayages.

Groupe 8 : Attaque/Défense sur coups de genoux.


Une fois les groupes appris en défense et en offensif dans l’ordre établi, l’élève travail en aléatoire, puis ensuite en fractionnant et en combinant les groupes pour augmenter ses facultés d’adaptation à la réalité du combat.


L’étudiant apprendra également le travail full power, le Pok Pok formes avancées, les désarmements et les contres, le pull and push, les semi hitting, le trapping bâton (piégeage courte distance), le largo mano (distance longue), ainsi que le double sticks.

Les blocages, parades, esquives ainsi que divers mouvements du corps sont travaillés dans la défense et l’attaque.

L’ensemble des techniques devront être intégrées au travail des frappes de base et des groupes appris précédemment.

Nous aborderons également le maniement et la défense couteau ainsi que la défense contre matraque, puis le combat mains nues (Mano-Mano), celui-ci suivra les mêmes principes que le système armé.

L’entraînement deviendra de plus en plus instinctif aussi bien en attaque qu’en défense dans le but de se rapprocher le plus possible de la réalité avec des frappes aléatoires et pas forcement conventionnelles.

Avec ou sans armes les concepts et techniques apprises devront être appliqués, ceci inclus tous objets usuels susceptibles de devenir une arme (parapluie, stylo, fourchette, magazine, tournevis, clés, mousqueton, serviette, lampe torche.....).

Il ne faut pas perdre de vu que tout ce travail ne reste qu’une préparation au combat et non du combat réel, car bien d’autres facteurs entrent en compte et le premier d’entre eux est le mental.


Le maniement du couteau n’est enseigné que dans un but éducatif pour mieux appréhender la défense mains nues contre celui-ci.

La tenue du bâton se fait exclusivement de la main droite même pour un gaucher. 

 

  filipino martial arts

fr

/ Blade Chapter

Master  Pascal  WASSON  /  BLADE  CHAPTER

Contact  06 24 05 52 68  /  pascalwasson@yahoo.fr